Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Robin des volcans

Robin des volcans

Volcanologie, Mexique et Expéditions Volcaniques

Articles avec #survol catégorie

Publié le par Robin Campion
Publié dans : #Popocatépetl, #Multigaz, #Volcanologie, #DOAS, #Cratère, #Mesures, #Survol

J'en révais depuis longtemps, et ca s'est finalement réalisé: le survol du Popo.

Deux collègues italiens de  l'INGV-Palerme sont depuis une semaine ici à Mexico pour installer un multigas (un instrument qui analyse en temps réel les concentrations de quelques un des principaux gaz volcaniques d'un panache).

Avant l'installation de l'appareil sur une station fixe, nous avons voulu obtenir des mesures dans le panache encore proche de sa source, et pour cela Hugo a loué un avion, un Cesna 301.

Arrivés tôt le matin à l'aéroport de Toluca, nous avons passé près de deux heures a installer les divers appareils sur l'avion: un DOAS, le Multigas, le senseur de CO2, et le système d'aspiration des gaz pour le prélever dans des ampoules de Giggenbachs et en obetnir (au labo) des analyses isotopiques.

Et puis nous avons décollé. Hugo a eu la mauvaise idée de brancher l'inverseur de tension 12V DC/ 110V AC sur l'allume cigare de l'avion qui fournit du 24V. L'inverseur n'a pas apprécié et nous l'a fait savoir en dégageant une fumée nauséabonde, rejoignant ainsi une liste déjà bien fournie d'équipements morts pour la Science. Aprés une petite demi-heure de vol en évitant les couloirs aériens des aéroports de Mexico, Cuernavaca et Puebla nous arrivions a proximité du colosse et nous le survolions, avec une telle impression de proximité qu'il me semblait qu'il aurait suffi de tendre la  main hors de l'habitacle pour le toucher. Puis nous avons rangé les appareils photos et nous nous sommes concentrés sur nos manipes. Sauf pour le DOAS, qui n'a pu fonctionner sufisemment longtemps sur sa seule baterie en l'absence de l'inverseur, toutes les mesures se sont très bien passée. Mais ce qui m'a le plus surpris, c'est que même en plein millieu du panache, l'odeur du soufre était assez faible.

Jeudi nous partirons installer le Multigas à son site permanent que nous avons sélectionné dans un compromis difficile entre proximité du cratère et sécurité de l'instrument.

Préparatifs du vol

Préparatifs du vol

Approche du Volcan depuis l'Est

Approche du Volcan depuis l'Est

Vue depuis le Sud-Est

Vue depuis le Sud-Est

Au plus près du cratère. Tout le dégazage se fait par un puit intérieur, d'environ 300m de diamètre et 100m de profondeur qui ne semble pas contenir pour le moment de dôme de lave de taille significative.

Au plus près du cratère. Tout le dégazage se fait par un puit intérieur, d'environ 300m de diamètre et 100m de profondeur qui ne semble pas contenir pour le moment de dôme de lave de taille significative.

Voir les commentaires

Publié le par Robin Campion
Publié dans : #Colima, #Expéditions, #Mexique, #Volcanologie, #Survol, #Eruption

J'ai passé mes vacances de fin d’année à Colima. Un concours de circonstance composé d' un FM3 perdu, d'un prix prohibitif des billets d’avions transatlantique et de l’intuition qu’il allait se passer quelque chose m’a conduit là bas, et il semble qu’il est en train de se passer quelque chose. J’ai profité des périodes nuageuses où je n’observe pas le volcan pour traiter les données et analyser les photos prises lors de mes derniers séjours (Avril 2013, Octobre 2014, et ces deux dernières semaines). Ce petit article récapitule les changements survenus depuis un an sur le volcan.

La nouvelle phase d’activité commencée en janvier 2013 (et relatée ici) s’est stabilisée, puis un peu essoufflée vers juin 2014. Au début du mois de septembre 2014, une importante recrudescence de l’activité a causé un début d’inquiétude à la protection civile locale, et a motivé ma visite à la fin du mois d’octobre. Avec mes amis et collègues de la UNAM Israel et Noémie, nous avons fait des mesures de flux de SO2 et observé la jolie activité du volcan et ses changements de morphologie.

La première chose marquante est l’augmentation du taux d’effusion de lave. Ceci se traduit tout d’abord par l’alimentation soutenue de deux grandes coulées de lave sur les flancs NE et SO. Ces coulées mesuraient en octobre respectivement 1.7 et 1.2 km de long et sont les plus importantes produites par le Colima depuis au moins 10 ans. Ensuite, les avalanches de blocs incandescents sont beaucoup plus fréquentes. Alors qu’en avril 2014 elles se produisaient au rythme d’environ une toutes les demi-heures, leur fréquence étaient en octobre d’une toute les 5 minutes. La magnitude des événements, par contre, n’a pas changé significativement.

Enfin les mesures de SO2 que nous avons obtenues montrent une augmentation très significative. Alors qu’en 2013 les émissions de SO2 étaient pratiquement inexistante en dehors des brèves « exhalaisons » chargées d’un peu de cendres qui affectaient le volcan toute les heures, elles sont désormais continues et tournent autour de 300 tonnes par jour, ce qui est une valeur élevée pour le Colima (mais très faible comparée au Popo). Toutes ces données me faisaient penser qu’un changement de l’activité vers un mode plus explosif, comme ça s’est passé en 2005, était un scénario probable d’évolution du volcan.

Et apparemment il semble que c’est en train de se produire. Une première explosion importante a eu lieu le 21 novembre, quand j’étais au Chili. Ensuite le 24 décembre, j’ai pu écouter pendant une minute une séquence d’explosions successives, avant qu’une trouée dans les nuages ne me laisse apercevoir un panache de cendres et de gaz d’environ 2km de haut (soit une altitude totale de 6000m au dessus du niveau de la mer) Ce panache a été détecté sur les images satellites par le VAAC (Volcanic Ash Advisory Center, organisme qui informe les avions de ligne de la présence de nuages de cendres volcaniques) Et tout récemment, le 3 Janvier, deux fortes explosions se sont à nouveau produites. Je n’ai pas pu les observé depuis l’endroit ou je me trouvais en raison de la distance et de la couverture nuageuse, mais la protection civile de l’état de Jalisco a pu les observer depuis la ville de Ciudad Guzman, au NE du volcan, où des chutes de cendres se sont produites.

Le 4 janvier, j’ai eu l’occasion de faire un survol du volcan en avion, et d’observer les dépôts tout frais (et probablement encore chauds) de coulées pyroclastiques produites par les explosions de la veille. Tout simplement magnifique !!!!

Bonne année à tous, remplie de bonheur, d'aventures, de découvertes et de Volcans

Le dome vu en avril 2013 (haut) et en décembre 2014 (haut). Vue depuis l'observatoire du Nevado (6 km au Nord du volcan)
Le dome vu en avril 2013 (haut) et en décembre 2014 (haut). Vue depuis l'observatoire du Nevado (6 km au Nord du volcan)

Le dome vu en avril 2013 (haut) et en décembre 2014 (haut). Vue depuis l'observatoire du Nevado (6 km au Nord du volcan)

Coulées de lave produites depuis septembre 2014. Vues à la fin-octobre (haut) et à la fin-décembre (bas) depuis le flanc ouest, a 2.5 km du sommet. Le tracé rouge sur la photo de décembre marque la position des fronts de lavelave à la fin-octobre
Coulées de lave produites depuis septembre 2014. Vues à la fin-octobre (haut) et à la fin-décembre (bas) depuis le flanc ouest, a 2.5 km du sommet. Le tracé rouge sur la photo de décembre marque la position des fronts de lavelave à la fin-octobre

Coulées de lave produites depuis septembre 2014. Vues à la fin-octobre (haut) et à la fin-décembre (bas) depuis le flanc ouest, a 2.5 km du sommet. Le tracé rouge sur la photo de décembre marque la position des fronts de lavelave à la fin-octobre

Coucher de soleil le soir de Noël

Coucher de soleil le soir de Noël

Au travers les nuages, une vue du panache de l'explosion du 24 décembre, détectée par satellite

Au travers les nuages, une vue du panache de l'explosion du 24 décembre, détectée par satellite

Avalanches de blocs vues depuis La Yerbabuena (7km au sud)
Avalanches de blocs vues depuis La Yerbabuena (7km au sud)
Avalanches de blocs vues depuis La Yerbabuena (7km au sud)

Avalanches de blocs vues depuis La Yerbabuena (7km au sud)

Au traves d'un nuage lenticulaire recouvrant le volcan, l'incandescence d'une (petite) explosion

Au traves d'un nuage lenticulaire recouvrant le volcan, l'incandescence d'une (petite) explosion

Dépôts tout frais des coulées pyroclastiques du 3 janvier sur le flanc Nord du Volcan

Dépôts tout frais des coulées pyroclastiques du 3 janvier sur le flanc Nord du Volcan

Quelques autres images du dome faites du survol.
Quelques autres images du dome faites du survol.
Quelques autres images du dome faites du survol.

Quelques autres images du dome faites du survol.

Premier jour de l'an chez mes amis de la Yerbabuena
Premier jour de l'an chez mes amis de la Yerbabuena

Premier jour de l'an chez mes amis de la Yerbabuena

Voir les commentaires