Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Robin des volcans

Robin des volcans

Volcanologie, Mexique et Expéditions Volcaniques

Articles avec #nicaragua catégorie

Publié le par Robin Campion
Publié dans : #Nicaragua, #Explosions Vulcaniennes, #Cratère, #Multigaz, #Caméra à SO2, #Volcanologie, #Expéditions

Le Telica est un petit volcan du Sud-Ouest du Nicaragua.

Il passe la plus grande partie de son temps a dégazer tranquilement sans ennuyer personne. Les flux de gaz sont modestes (100 a 200 Tonnes de SO2 par jour) mais suffisant pour porter a incandescence les roches du fond du cratère par lesquelles ces gaz percolent a haute pression. Ce qui distingue le volcan, c'est que de temps en temps il explose de facon violente sans precurseurs apparents, lancant des blocs (lithiques non-juvenils) a plusieurs kilomètres du cratère.

J'y avais fait des mesures l'années passée, et j'en ai refait cette semaine, suite a une augmentation de l'activité sismique du volcan. D'abord depuis la base du volcan avec la caméra UV (flux 2 à 3 fois plus élevés que l'année passée) puis un tour du cratère en enregistrant la composition du panache au multigas. Et, sur le chemin du retour vers Managua, quelques transects DOAS sous le panache pour confirmer les valeurs de la caméra UV.

Images d'archives de novembre 2015. L'explosion avait produit un panache de 5km d'altitude et les blocs projetés avaient tué des vaches jusqu'à 3 km du volcan. Source: http://www.elnuevodiario.com.ni/nacionales/377663-telica-rugio-otra-vez/
Images d'archives de novembre 2015. L'explosion avait produit un panache de 5km d'altitude et les blocs projetés avaient tué des vaches jusqu'à 3 km du volcan. Source: http://www.elnuevodiario.com.ni/nacionales/377663-telica-rugio-otra-vez/

Images d'archives de novembre 2015. L'explosion avait produit un panache de 5km d'altitude et les blocs projetés avaient tué des vaches jusqu'à 3 km du volcan. Source: http://www.elnuevodiario.com.ni/nacionales/377663-telica-rugio-otra-vez/

Mesures à la Camera UV au pied du volcan

Mesures à la Camera UV au pied du volcan

L'approche facile (moins d'une demi-heure) du volcan

L'approche facile (moins d'une demi-heure) du volcan

Le cratère rempli de gaz et toute la chaine de volcans vers l'Est jusqu'au Momotombo

Le cratère rempli de gaz et toute la chaine de volcans vers l'Est jusqu'au Momotombo

Transect Multigaz au bord du cratère

Transect Multigaz au bord du cratère

Voir les commentaires

Publié le par Robin Campion
Publié dans : #Nicaragua, #Lac de lave, #Volcanologie, #Expéditions, #Volcans, #Multigaz, #Caméra à SO2, #Masaya, #Gaz

Je suis de retour au Nicaragua, 11 mois après ma première campagne. Le spectacle du lac de lave du Masaya est toujours aussi hypnotique., et ses paramètres volcanologique sont d'une stabilité étonnante. Le niveau a baissé d'une petite dizaine de mètre, la surface a légèrement augmenté, mais le brassage du lac est pratiquement inchangé et les émissions de SO2, mesurées avec ma fidèle caméra UV, sont exactement identiques à l'année passée. Je suis cette fois accompagné par mon collègue et ami Denis Legrand, qui a installé pour 10 jour un sismomètre broadband sur le volcan, et qui enregistre un tremor lui aussi très constant.

Demain nous irons faire des mesures au Telica qui montre des signes d'agitation, et après-demain au Momotombo

Observation nocturne

Observation nocturne

Denis en état d'hypnose lavique

Denis en état d'hypnose lavique

Le brassage intense et incessant du lac

Ambiance de lave et de pleine lune

Ambiance de lave et de pleine lune

A la pêche... Mon multigaz en pleine action

A la pêche... Mon multigaz en pleine action

Le panache de gaz mesuré à la caméra UV

Le panache de gaz mesuré à la caméra UV

Voir les commentaires

Publié le par Robin Campion
Publié dans : #Lac de lave, #Expéditions, #Masaya, #Nicaragua, #Volcanologie, #Volcans

Je passe ce mois d'avril 2016 au Nicaragua, invité par l'INETER (http://web-geofisica.ineter.gob.ni/index.html) pour faire une campagne de mesures de gaz (flux de SO2 et concentrations de SO2, HCl, et HF) sur trois volcans particulièrement actifs en ce moment: le Masaya, le Momotombo et le Telica.

Au Masaya, après des décénies de dégazage passif, un lac de lave est progressivement apparu depuis décembre dernier. Il s'elargit graduellement par effondrement de morceaux des parois qui l'entourent, probablement minées par le bas par l'erosion thermique du ressac du lac. Il fait actuellement environ 30m sur 20, et se trouve a environ 200m sous la lèvre du double cratère puit emboîté.

Bien que de taille modeste, le lac de lave du Masaya est incroyablement dynamique. D'impressionnantes bulles de gaz viennent en permanence crever sa surface, brassée par de violents courants de convection. C'est totalement hypnotisant et en même temps très intéressant pour afiner un certain nombre d'hypothèses sur la formation des lacs de lave. Un sujet qui m'intéresse beaucoup depuis quelques années et mes travaux sur le Nyamuragira.

Le lac de lave du Masaya

Le lac de lave du Masaya

Installation du système d'échantillonage du panache au bord Ouest du cratère

Installation du système d'échantillonage du panache au bord Ouest du cratère

Le sol est jonché de cheveux de Pélé, ces fins fils de lave étirés à l'état liquide par l'échapement des gaz et transportés par le fort courant ascendant du panache de gazcendent

Le sol est jonché de cheveux de Pélé, ces fins fils de lave étirés à l'état liquide par l'échapement des gaz et transportés par le fort courant ascendant du panache de gazcendent

Ma caméra UV en action pour un rendez vous (réussi) avec le satellite ASTER.

Ma caméra UV en action pour un rendez vous (réussi) avec le satellite ASTER.

Vidéo du Lac, prise le 14 avril

Autre vidéo du lac, avec un mode de circulation légèrement différent

Voir les commentaires